Le petit chaperon rouge

Fort gentille, elle est coiffée
D’un mignon coquelicot.
On croirait voir une fée
Qui trottine en fins sabots.

« Où vas-tu, Chaperon rouge,
Gazouillant comme un oiseau ? »
« Je m’en vais bien loin, seulette,
Sous l’ombrage murmurant,
Et je porte une galette
A ma bonne mère-grand. »