les poetes

Léon-Paul FARGUE
1876 - 1947
1 poème(s)
France

Liste de ses poèmes :

  • L'exil
  • Léon-Paul FARGUE

    Léon-Paul Fargue, né le 4 mars 1876 à Paris et décédé le 24 novembre 1947 dans la même ville, est un poète et écrivain français. Il est considéré comme l'un des représentants majeurs de la poésie française du début du XXe siècle. Fils d'un architecte, Fargue grandit dans un milieu bourgeois cultivé. Il fréquente le lycée Condorcet à Paris où il se lie d'amitié avec des personnalités littéraires telles que Paul Valéry et André Gide, ce qui influencera son parcours artistique. Dès son adolescence, Fargue manifeste un intérêt pour la littérature et la poésie. En 1897, il publie son premier recueil de poèmes, "Les Solitudes", qui révèle déjà son style singulier, marqué par une sensibilité à fleur de peau et une recherche de l'absolu. Au cours de sa carrière, Fargue contribue à plusieurs revues littéraires, notamment "La Nouvelle Revue Française", où il publie de nombreux poèmes et articles. Son œuvre est influencée par le symbolisme, mais il s'en distingue par son style plus libre et moderne. Léon-Paul Fargue est également connu pour son amour de la ville de Paris, qui devient une source d'inspiration récurrente dans ses poèmes. Il capture avec une grande précision les atmosphères urbaines, les rues animées et les scènes de la vie quotidienne. Son recueil le plus célèbre, "Poèmes", paraît en 1911 et consolide sa réputation de poète majeur de son époque. Dans ces poèmes, Fargue explore les thèmes de l'amour, de la solitude, de la fugacité du temps et de la recherche de la beauté dans le monde moderne. Pendant l'entre-deux-guerres, Fargue devient une figure emblématique du monde littéraire parisien. Il fréquente les salons littéraires et les cafés de la capitale, où il côtoie des artistes tels que Picasso, Apollinaire et Max Jacob. Malgré son succès littéraire, Fargue mène une vie modeste et discrète. Il préfère la solitude et la contemplation, se consacrant entièrement à son œuvre poétique. À la fin de sa vie, Fargue est reconnu comme l'un des grands poètes de son temps. Son style unique et sa vision poétique de la vie moderne continuent d'influencer les générations suivantes de poètes. Léon-Paul Fargue s'éteint à Paris en 1947, laissant derrière lui une œuvre poétique riche et variée, qui témoigne de son talent et de sa sensibilité exceptionnels. Son héritage littéraire reste vivant et continue d'inspirer les amoureux de la poésie à travers le monde.